750 grammes
Todos nuestros blogs de cocina Edit post Seguir este blog Administration + Create my blog

2016-11-26T14:46:07+01:00

vino caliente de Navidad

Publicado por Rosa Millan
vino caliente de Navidad

Hola a todos.. La Navidad se acerca, para mí éste período del año es el más especial, lleno de fantasia y color y con la magia de la Navidad en la mirada de los más pequeños.

ME ENCANTA !!!!

Hoy os traigo una receta que la prové por primera vez en el Sur de Francia y desde entonces la hago cada año por éstas fechas

INGREDIENTES

1 litro de buen vino tinto

100 g de azucar moreno

la piel de dos naranjas no tratadas

2 bastoncitos de canela en rama

4 clavos de especia

2 estrellas de anís estrellado

1 pizca de nuez moscada en polvo

vino caliente de Navidad

PREPARACION

Poner el vino en una cacerola

Añadir el azucar

Añadir la piel de las dos naranjas bien lavadas y sin la parte blanca.

(con la ayuda de un pelador la piel sale sin nada de blanco)

Añadir la canela en rama, los clavos de especia y el anís estrellado

llevar a ebullición y apagar el fuego inmediatamente.

Dejar infusionar 20 minutos

Servir calentito

Pero cuidado!!!, que el alcohol no está evaporado y con el azucar pasa divinamente, tomarlo con moderación.

Espero que os haya gustado

Que lo disfruteis

Ver comentarios

Para estar informado de los últimos artículos, suscríbase:
Comentarios
N
Hace años que lo preparo en casa a mi madre y a mi nos encanta y a los roscos de vino le va de relujo.
Mi receta es muy similiar a la tuya ,pena de no poder dar cuenta de un vasito seguro estara de vicio.
Bicos mil wapa.
Responder
N
Esta preparación tan rica y reconfortante es de mis preferidas para días de frío, deliciosa receta.
Besos
Responder
P
Huele a Navidad este vino caliente :o) Es una bebida que me encanta aunque no la consuma con frecuencia, en casa le suelo añadir un extra de ron flambeado y siempre nos sabe a poco jejeje
Besos y feliz semana,
Palmira
Responder
R
Me encanta el olor que queda en la cocina cuando lo preparo..
Muchos besos y una super feliz semana
F
Bonsoir ma douce amie Rosa
Magnifiques photos et quelle belle présentation ma Rosa qui rend tellement appétissante cette exquise recette que j'aimais prendre en Lorraine en hiver avec des marrons chauds. Je note ton exquise recette ma Rosa pour y penser cet hiver sur mon île.
Avec cette poésie sur la pluie de SAINT-AMANT, je viens te faire un petit coucou de mon île, j’espère que ton WE s’est bien passé. Hier soleil et chaleur étaient au RV et ce jour c’était la pluie et le temps gris et enfin cette pluie bienfaitrice a bien arrosé mon jardin, après une grande période de sécheresse.
Que ta nuit soit peuplée d’étoiles et que ta journée de lundi se passe dans la douceur et sous le soleil.
Je te fais de gros bisous d’amitié de mon ti rocher.
***
Marc-Antoine Girard de SAINT-AMANT (1594-1661)

La pluie

Enfin la haute Providence
Qui gouverne à son gré le temps,
Travaillant à notre abondance
Rendra les laboureurs contents :
Sus ! que tout le monde s'enfuie,
Je vois de loin venir la pluie,
Le ciel est noir de bout en bout
Et ses influences bénignes
Vont tant verser d'eau sur les vignes
Que nous n'en boirons point du tout.

L'ardeur grillait toutes les herbes,
Et tel les voyait consumer
Qui n'eût pas cru tirer des gerbes
Assez de grain pour en semer.
Bref, la terre, en cette contrée,
D'une béante soif outrée,
N'avait souffert rien de pareil
Depuis qu'une audace trop vaine
Porta le beau fils de Climène
Sur le brillant char du soleil.

Mais les dieux mettant bas les armes
Que leur font prendre nos péchés,
Veulent témoigner par des larmes
Que les nôtres les ont touchés :
Déjà, l'humide Iris étale
Son beau demi-cercle d'opale
Dedans le vague champ de l'air
Et, pressant mainte épaisse nue,
Fait obscurcir à sa venue
Le temps qui se montrait si clair.

Ces pauvres sources épuisées
Qui ne coulaient plus qu'en langueur,
En tressaillent comme fusées
D'une incomparable vigueur ;
je pense, à les voir si hautaines,
Que les eaux de mille fontaines
Ont ramassé dedans ces lieux
Ce qui leur restait de puissance
Pour aller par reconnaissance
Au devant de celles des cieux.

Payen, sauvons-nous dans ta salle
Voilà le nuage crevé ;
O, comme à grands flots il dévale !
Déjà, tout en est abreuvé.
Mon Dieu ! Quel plaisir incroyable !
Que l'eau fait un bruit agréable
Tombant sur ces feuillages verts !
Et que je charmerais l'oreille
Si cette douceur non pareille
Se pouvait trouver en mes vers !

Çà, que l'on m'apporte une coupe :
Du vin frais, il en est saison ;
Puisque Cérès boit à la troupe,
Il faut bien lui faire raison !
Mais non pas avec ce breuvage
De qui le goût fade et sauvage
Ne saurait plaire qu'aux sablons
Ou à quelque jeune pucelle
Qui ne but que de l'eau comme elle
Afin d'avoir les cheveux blonds.

Regarde à l'abri de ces saules
Un pèlerin qui se tapit :
Le dégoût perce ses épaules
Mais il n'en a point de dépit.
Contemple un peu dans cette allée
Thibaut à la mine hâlée
Marcher froidement par compas ;
Le bonhomme sent telle joie
Qu'encore que cette eau le noie,
Si ne s'en ôtera-t-il pas.

Vois déjà dans cette campagne
Ces vignerons tout transportés
Sauter comme genets d'Espagne
Se démenant de tous côtés ;
Entends d'ici tes domestiques
Entrecouper leurs chants rustiques
D'un fréquent battement de mains ;
Tous les coeurs s'en épanouissent
Et les bêtes s'en réjouissent
Aussi bien comme les humains.
Responder
R
Merci beacoup ma Fany, et merci aussi pour cette belle poésie.
tu es très très gentille
gros bisous
M
Una copita de éste buen vino resucita a cualquiera.Tomo nota porque lo voy ha hacer seguro.
Buen domingo¡!!!!!!!
Responder
R
gracias Martita un gran beso

Girl Gift Template by Ipietoon - Alojado por Overblog